Abonnez-vous à notre lettre d'information pour rester dans la boucle !
Je m'abonne !

Le langage intérieur

24 juin 2021

Le langage que l’on utilise pour s’adresser aux enfants à travers les mots comme le non verbal (intonation, attitudes froides ou chaleureuses…) s’inscrit d’année en année dans leur système de croyance.

Dès sa naissance, le tout petit a un besoin vital de la présence de ses parents qui sont ses sources d’attachement et ses repères principaux. L’enfant n’a pas d’autres choix que de croire ses parents / éducateurs et les prendre comme modèles.

Le langage intérieur, cette petite voix que l’on adresse à soi-même et qui se construit peu à peu dans l’enfance, va prendre la couleur, la tonalité de ce que les personnes de son environnement vont envoyer à l’enfant et ce d’autant plus selon le degré de proximité. Tout comme une plante ne poussera pas de la même façon selon la qualité de la terre dans laquelle on la place, il a besoin de baigner dans un environnement positif et sécurisant.

Même si enfant nous n’avons pas reçu le « terreau » que nous espérions (chacun fait et a fait de son mieux!…), soyons vigilants quant à la « nourriture affective » que nous donnons aux enfants et adolescents.

Des « je suis fier(e) de toi », « que tu es joli(e) », « tu as fait de ton mieux et c’est le principal », « je suis heureux(se) que tu sois mon enfant » , « tu t’es trompé(e) parce que tu es en train d’apprendre », « je t’aime comme tu es, même quand tu te trompes », etc… vont participer à la construction d’une sécurité affective solide et d’un langage intérieur positif.

Cet enfant même devenu plus grand pourra s’appuyer sur ces éléments pour appréhender les difficultés et échecs avec recul. Ceux-ci seront bien davantage perçus comme des défis possibles à surmonter que comme des éléments bloquants et l’enfant / adolescent avancera plus facilement dans la vie avec confiance.

Alain Chamfort chantait «Quand on est aimé, on peut tout faire je crois»…

Des mots que je compléterais en disant que c’est d’autant plus vrai si cet amour façonne les pensées de l’enfant, puis de l’enfant intérieur de l’adulte.

Catherine Héry

Partager cet article :
Retour aux articles

Réservez dès maintenant votre séance !

Contactez-nous